Chantons l’Effondrement

Chantons l’effondrement, s’il le faut pour le penser.
Nos consciences doivent faire front face à l’abime,
Pour chasser le démon arrogant de l’hybris
Et relever un défi qui nous dépasse.
La survie de l’espèce comme pari,
Prolonger l’élan issu de l’infini.
La diversité est la clé de l’équilibre.
L’uniformisation et la centralisation extrême
Couronnent notre fragilité et dessinent nos impasses.

Chantons l’effondrement, car nous sommes vivants.
Nous émergeons du Néant, en éveil à chaque instant.
Comment faire face ?
Comment changer le cours de ces torrents
Qui emportent l’espèce vers sa chute ?
Où trouver le point de rupture, le point d’équilibre ?
Comment renouer avec le futur, le rendre possible ?
Nous sommes englués dans un cocon subtil,
Que l’on recrée après chaque éclosion,
Dans l’attente de la prochaine évolution :
Toujours plus fine et complète,
Nourrie à l’humus des âges et des passions.

Chantons l’effondrement, tant qu’il est encore temps.
Des vents mauvais soufflent à l’horizon leur amertume.
La tempête tonne aux quatre vents,
Et nos frères souffrent sur tous les continents.
Chantons l’effondrement d’un monde injuste,
Dans l’espoir d’un présent digne de nos plus beaux futurs.
Chantons l’effondrement avec mesure,
Dans l’esprit de la Vie qui navigue entre ordre et entropie.

ML (2018)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s