Libération

Libération progressive de l’éphémère,
Les peurs se diffusent en volutes vulgaires.
Confiance en l’instant, éternité,
Confiance de l’enfant éveillé.
Le futur n’existe pas,
Quelqu’un aurait-il oublié ?
Cueilleur chaque moment
Comme si c’était le dernier.
Saluer l’Ego, le laisser derrière soi
Pour embrasser le Soi.
Chaleureuse demeure des âmes,
Virevoltantes rumeurs au-delà de la toile.
Araignées subtiles maillent le visible
Et étouffent nos recours à l’indicible.
Leur poison s’infuse dans les veines de sapiens :
Toiles de matière et d’informations,
Tendance à la centralisation.
Veuve noire tue les Hommes qui la fécondent
De leur entrain et leur créativité,
De leurs peurs et leur insatiété.
La faim de matière éphémère
Donne consistance au poison
Mais nos envols vont bien au-delà de ces pièges.
Il n’est pas de limite à l’infini.
Seul l’arrogant et le feignant
Peuvent se contenter d’un illusoire cocon.
Ainsi se répand le poison
Plutôt que l’espérance,
Le cynisme plutôt que la Joie,
La souffrance et non la Grâce.

ML (2017)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s