Survivre ou Exister

Prolonger le chemin quoi qu’il en coûte,
Renouveler l’expérience fondatrice,
Quitter la matrice des illusions
Et des répétitions hypnotiques.
Parfois le souffle généreux de la conscience
Suffit à nous extraire en douceur du bourbier,
D’autres fois on patauge dans l’impuissance,
Et ses marais de paresse et de médiocrité.
Quelle honte d’ainsi gâcher
Le temps offert à nos ententes.
Travaux de forçat sans queue ni tête
Aggravent les pesanteurs de l’époque.
On survit plus qu’on ne vit vraiment,
On oublie la tendresse du vivant.

ML (2016)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s