Le Grand Jeu

Le Grand Jeu

Je suis le fou sans Roi et sans damier,
Je passe d’un jeu à l’autre sans me lasser.
Les noirs et les blancs n’ont pas fini
De s’affronter sur le Grand Echiquier.
Leurs Reines parfois tentent de me séduire,
Mais il est bon de se prémunir du pire.
Ma reine n’a ni case ni damier, seulement sa bonté…
Les Rois tentent de m’impressioner, de me faire taire,
Mais je suis joueur et me joue vite des arrogants.
Je me fais passer pour un pion
Et pourtant je bouge où je veux, d’un jeu à l’autre…
Je suis une pièce unique et mes règles me sont propres.
On ne peut ni me prendre, ni me mettre en échec.
A peine peut-on capturer l’ombre de mes déplacements subtils.
Parfois, il me plaît d’accompagner un fou pour quelques traversées,
Le temps de visiter une tour, ses terasses et ses oubliettes.
Surplomber les chants de manœuvre entre les opposés,
Et me laisser charmer par leurs danses frénétiques…
Mais au-delà des cases et des victoires de surface,
La partie se joue et se gagne sur un autre plan,
Là où il n’est ni Roi, ni damier,
Et seulement Soi pour regarder.

ML(2015)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s