Epoque Etrange

Quelle époque étrange,

Où il est si facile de freiner

Les élans les plus sincères

De nos destinées.

Vivre l’instinct, à l’instant ;

Nous ne savons rien,

A peine vivons nous par moment.

Trop de certitudes et d’images,

D’histoires qui nous mettent en cage.

Déconstruire les frêles assemblages

Qui gouvernent nos trajectoires.

Faire le choix de l’ignorance,

Humilité nécessaire à la connaissance,

A l’alchimie du grand Tout.

Chacun, questions en réflexions,

En suspension sur le fil des actions.

 

Quelle époque étrange,

Où la mort se tient à portée

De nos ententes malades,

En mal de Vérité,

De vacuité, d’espace, d’émotions

Qui s’enlacent en paix symphoniques.

 

Quelle époque étrange

Où l’on met l’Amour en rayons

Sur des étagères de définitions barbares,

De concepts disséquant le Néant.

L’Amour est plus vaste que les éléments.

Le chimiste manque ce que l’alchimiste

Vit en théorème d’existence.

La ligne de présence,

Qui rénove les sciences, les silences,

A la mesure des besoins de l’espèce.

Présence rugissant en silence,

Rage sincère de l’espérance.

 

Mettre en lumière le génie

Qui transcende les démons,

Mettre en lumière les promesses de la source.

Non, pas des promesses,

L’expérience de ces vents inspirés.

L’essence d’une chaleur qu’on ne peut dompter.

Prendre le temps, dire merci,

Viser à l’harmonie pour élancer les perspectives

En un profond mouvement intérieur.

S’imprégner de lumière, d’amour, de silence,

Et prendre son temps…

Les profondeurs appellent des choix sans horloge,

Sans éloges, sans personne pour regarder.

Seul, Témoin, sans masque face à face,

Libérer la Beauté, l’élan de vie.

 

L’Amour, la rage, la Vie,

Une trinité pour cette époque étrange.

L’Amour avant tout, avec Tout ;

La rage pour écraser les démons de l’éveil,

Et la vie, car la source veille à nos bourgeonnements.

L’Amour, la rage, la Vie ;

La reconnaissance, le partage, l’Esprit…

Blablabla, des mots…

Qu’as-tu en ton Esprit ?

Je ne sais si j’écris pour moi, pour toi…

Sûrement pour Nous, mais pourquoi ?…

Chacun son idée pour vivre l’élan de l’expérience,

Chacun ses vérités accordées à la Source des silences.

Quelle époque étrange,

Si sourde au silence…

Publicités

Une réflexion sur “Epoque Etrange

  1. Joelle dit :

    Quelle époque étrange, si sourde au silence
    Qui se noit dans le bruit, pour se donner bonne conscience!
    Bises

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s