Du Concret…

Du concret, c’est ce que l’on me demande souvent ;

Que faire et où aller, pour ne pas se résigner.

Je n’ai pas de réponse en main,

A peine quelques questions parfois,… souvent.

Le cœur grand ouvert, porte de nos univers.

Cellules invisibles qui animent nos Êtres,

Cellules invisibles de nos âmes captives.

La prison est matérielle, mais n’est pas la matière ;

La matière est expérience et la prison se nomme

Tour à tour science, théorie, religion, marketing,

Et autres pollutions qui agressent nos imaginaires.

Pouvoir palpable des gardiens de la prison matérielle,

Pouvoir d’airain de l’insondable gardien de nos cœurs.

Du concret on nous en donne tout le temps à overdose,

Jusqu’à m’en faire cracher des proses.

Derrière une éphémère colère,

Libérer les sentiers de l’univers ;

A travers une étrange prière,

Prolonger les sentiers de l’expérience.

La Terre accueille nos vies dans l’indéfini

Et chacun porte en lui sa propre définition.

Peu m’importe de nommer l’origine des hasards,

Peu m’importe de prétendre en saisir les présages ;

Seul me porte un instinct de lumière,

Transporté par les vents de l’univers.

De biens grands mots pour décrire ces espaces infimes

De la conscience où se déploie le Tout.

Des mots certes vains, pour qui ne connaît l’amour.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s