On en parle déjà…

Chacun sa place, c’est-à-dire un peu partout ;

Il y a toujours quelqu’un au rendez-vous.

Sur les chemins de l’amour, les rencontres

Et les flux se mêlent, se croisent et s’interpellent

Pour composer en symphonies d’airain.

La danse est joyeuse et la place est grande ;

La transe est amoureuse et les apparences fragiles.

Les indicibles changements qui peuplent nos mondes

Ne sont qu’aimants élancés à la seconde :

Le temps s’arrête et soudain survient la vie.

Hors du temps, elle nous imprègne et nous propulse au loin,

A l’abri des autres attractions…

L’éternel équilibre danse en suspens à travers chacun de nous.

Écartelés dans la foule des aimants déposés par les temps,

Les âmes enchaînées à la prison magnétique succombent

Au stress et aux frustrations, aux angoisses sans vision.

Repousser les influences et construire son avenir ;

Refuser la démence dominante et digérer les souvenirs.

Les joies tiennent les peines à distance

Et dans l’équilibre l’amour cultive l’espérance.

Un jour on parlera du saut quantique des âmes

Vers les paradis perdus.

Un jour on parlera d’une vie sans peur,

Sans place pour l’ennui et les malentendus,

On en parle déjà…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s