Sur le fil

La ligne de conscience se déploie à l’horizon,

Au loin des sciences qui moquent nos visions.

La ligne suit l’essence et dessine les passions;

Elle dépense ses semences pour de riches moissons.

La ligne se détend et s’unit,

La ligne nous rend à la vie.

Tous ensemble dans la même chanson,

Sur la même planète à l’unisson:

Nous chantons notre joie d’être là,

Nous chantons notre joie d’être en Toi.

Terre de toutes Tes splendeurs,

Terre dans toute Ta vigueur,

Qui se dresse vive à chaque instant,

Qui se presse à briser les tourments.

Terre de toutes ces frayeurs qui piègent l’esprit,

Terre de toutes ces grandeurs qui perdent les amis.

La ligne de clémence qui accompagne nos routes

N’attend qu’un salut au coin de nos déroutes.

Suivons la ligne qui mène à l’infime,

Embrassons la trame qui mène hors du mime:

Dans un réel dévoilé, dans un réel mérité,

Construit à coups d’amour et de rancœurs,

Construit au loin des tours de la peur.

Liberté étrange, mot interdit,

Lui qui dérange les assoupis.

Chacun sa ligne pour un dessein à l’unisson,

Chacun son prisme pour éveiller les passions.

La ligne de conscience se déploie à l’horizon;

Il ne tient qu’à chacun de rugir sa chanson.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s