Retour vers le présent

Retour vers le présent

Étrange amnésie que l’on partage

Par tous les vents et tous les âges;

Les yeux de l’enfance s’aveuglent

Face aux feux de la conscience.

Pénitence essaimée dans le temps,

Délivrance annoncée par les vents;

Miraculés aveugles aux yeux de velours,

Chantez la fable qui mène au retour!

D’un lointain pays de brumes,

Cheminer vers les terres de clarté

Où jamais on ne cesse d’écrire

Les histoires qui portent l’avenir.

Des lumières d’or couvrent le papier,

Une prière aux morts se pare de gaieté.

La fin réside dans tout commencement

Et se refuse aux sbires du contentement.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s