Les pigeons du matin

Les pigeons du matin

Ce matin de bonne heure, j’ai aperçu deux magnifiques pigeons,
L’un avait la robe noire et l’autre était blond;
Le soleil caressant les plumes de ces rats des trottoirs,
Changeait ces communs volatiles en signes d’espoir.
« Pardon monsieur, avez-vous vous vu la beauté de ces pigeons?
– Mais monsieur vous avez bu, bien plus que de raison. »
Je n’ai pas bu, mais seulement vu des pigeons,
Qui déployant leurs ailes m’ont donné des frissons.
Le bruissement électrique de leur envolée
Sût me toucher au plus profond de mon être;
Empli d’une tendre simplicité, noble science,
Je suivis leur vol de mes yeux et de ma conscience.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s