Lame du temps

Lame du temps

Ame intemporelle, mais soumise

A une perpétuelle attaque ;

Fine lame de l’horloge incise

Le bien-être d’esprits opaques.

Ame en recherche de légèreté,

Vise à se dégager des pesanteurs.

Sans cesse s’enivre dans son été,

Pour un jour enfin dominer la peur.

Ame tordue, sans fin se découpe

Dans l’étrange labyrinthe du temps ;

Bientôt goûte à toutes les coupes,

Tant le vin, que les larmes du destin.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s