Insoumis

Insoumis

Un moment d’éternité surpris à la volée dans les vents de l’inachevé,

Le souffle de l’esprit qui gonfle à la mesure d’une musique d’usure.

Un vent de bonté envahit nos soirées de lumières;

Le temps d’une bière et de quelques vers,

Changer de diapason et mourir pour une chanson:

Celle de l’espoir, celle des voyants de la colline noire.

Je chante avec les insoumis de nos montagnes,

L’écho de leur sagesse retentit en nos campagnes.

J’embrasse tout cet amour qui me gagne

Sur les chemins d’un toujours loin des bagnes.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s