Tempête

Tempête

L’air teinté de bruine sent bon,

Mes poumons s’en gargarisent ;

Le ciel d’un coup me répond,

D’une violente brise.

La nuit ainsi se réveille

Et accueille la tempête.

L’orage éclaire mon éveil

D’une séduisante fête.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s