Fountain of Youth

I will never become an adult.
One day I will turn from young to old,
And that will be it.
Adults are too boring
And have no clue about priorities.
You ask them about Love
And they answer about work.
You tell them about wealth
And they understand money.
You tell them about happiness
And again, they answer money.
They also forgot how to be a friend,
With the first person you meet.
Come on,
We both have two legs and two eyes…
Isn’t it enough to be best friends?
At least for the afternoon,
Maybe into the evening…

One day I’ll turn old.
I will have a white beard and white hair,
I will play with young fellows of all ages…
Games like hide and seek the truth
Or catch my thoughts if you can!
I will just ignore the adults,
They have no clue about life and games.
Spending their time focused on the ephemeral,
How do you want them to meet the eternal?
For this, you need the wisdom of youth
Or the foolishness of old age,
Maybe the opposite…
Anyway,
So far, I don’t know, I experience,
And the day I turn old,
I will have forgotten.

ML (2022)

Libre-Arbitre

Comment chanter la liberté
A l’âge de la satiété,
De l’aliénation assumée,
Du gouffre ignoré ?
Comment chanter la liberté ?
Avec le cœur,
Avec les tripes,
L’âme du monde qui s’invite
En nos transes,
En nos songes.
L’âme du monde crépite.
C’est elle la liberté,
La belle à laquelle s’accrocher.

Chantons la liberté,
Ensemble, le chemin d’Unité,
Le grand Oui à la Vie,
Expression d’un libre-arbitre retrouvé,
Sous les décombres de nos aliénations collectives.
Retrouver l’esprit de l’enfant
Dans le mental du sage.
Savoir pénétrer les présages.
Engager l’espèce vers un nouveau rivage,
Un futur, un possible fait de paix
Et d’entraide qui délivre.

Quels que soient les troubles
Auxquels se confronte l’espèce,
C’est en nos âmes que réside l’issue à nos détresses.
Un chemin de traverse,
Accordé au mental et à l’analytique.
L’équilibre mythique
D’Homo qui devient Sapiens.

ML (2022)

Au-Delà

Au-delà du visible
Se tient l’essentiel de nos destinées.
Notre arrogance dissectrice
Découpe le Réel jusqu’à le tuer.
Comment décrire ce qui dépasse les mots,
Offrir la clé de nos étaux.
Nous sommes libres,
Enfermés en un mirage physique, réel et concret.
Il nous faut considérer la cause
Et non les conséquences.
C’est à la Source que l’on réajuste nos consciences,
Seul à seul, en harmonie avec la Création.
Nos différences extrêmes rendent indispensables une connexion à notre Soi supérieur pour établir une communication significative.
Ce que nous qualifions avec justesse d’Amour est le liant de conscience transcendante qui porte sens à toute la Création.
De synchronicités en déjà-vu,
Le Réel se tisse en écho à nos consciences.
Ainsi, le travail intérieur se reflète-t-il en tous les aspects de nos existences.
Présence.
Présence subtile qui rugit en silence ;
Elle qui donne sens à l’expérience,
Elle qui porte la paix et la symbiose.
Elle transcende les contraires générés en son sein.
Présence à l’origine des possibles,
Elle qui tisse nos fibres
Et esquisse nos équilibres.
Au-delà des mots, le sens,
Au-delà des sens, le Vrai,
Au-delà du Vrai, l’Amour,
La Présence, la Source…
Merci…

Meet Yourself

I can’t hate anymore,
Anyone is a mirror.
Sometimes beautiful,
Sometimes scary,
Always a way to be,
To learn how to love.
Not more, not less,
Just unconditionally,
Just a flow coming
From the deep sea of consciousness
Where all is born and remains.
Past, present, and future in the same loop.
The Ego is a dot,
But the soul is a circle,
A spiral dancing within the Greater Spirit.
Always look within,
With curiosity and kindness.
This way you’ll meet others.
It’s yourself everywhere,
Even within yourself.
Your Ego should be a bridge in the multiplicity,
Not a wall cutting your integrity.
We’ll really meet only once you meet yourself
And know we are the same.
Until then, we may talk,
But most words will be in vain.

ML (2022)

Echos de l’Indicible

Je ne crée rien,
Mais développe ce qui est en moi.
Je laisse les mots venir
Et forger leur propre navire.
Je plonge dans la mer des sens
Où les sensations tiennent lieu de raison
Pour gouverner l’étrange exploration
De ces espaces que l’on ne peut nommer….
On suggère à l’entente
Ce que l’âme expérimente…
Plongée en eaux profondes,
Obscures et fécondes.
Développer le don d’ubiquité
Pour vivre en surface et dans les profondeurs
En même temps, à chaque instant.
Intégrer à notre goutte unique
Toutes les vibrations de la mer.
Être à l’écoute du miracle
Pour le vivre même en plein enfer.
Etrange combat mené du Moi contre le Soi,
Quand la défaite est victoire
Et la victoire égarement…
Curieuses lignes du vivant,
Humilité du survivant
Qui écoute les échos enjoués du réel
Sonner à tous vents l’Appel !

ML (2022)

Healing

We can only heal ourself,
And it’s the best we can do for others.
We can heal with Love,
Experienced as a power, a fountain, a presence.
We can heal with others,
Finding ourselves in their eyes.
Look beyond joy and suffering,
To cultivate consistency in your thoughts.
Mental is a tool you can feed and heal with Love.
Don’t let it rule
Or you will keep hurting yourself,
Hurting others.
Words are so poor to capture what matters,
They are a creation, not a source, not the maker.
We speak what we experience, what we feel.
Words are consequences of meanings,
Not causes.
We can only heal
Once free from the semantic labyrinth,
Once free from the future, from fear,
From the past and its trauma.
Healing is a serious work and a long process.
Nothing else matters more.
Healing is not an option, but a direction,
An invitation.
Not sure one life will be enough,
But I experience the essence of the process
With thankfulness.

ML (2022)

Judgment

I and I am the judgment,
Alone and in silence,
A question:
What quality of peace do I experience?
There is no peace in lies
That start within to expand without.
Alone and in silence,
What does remain true?
There is a presence in peace, an essence,
That remains when everything is gone.
Behind all our masks, our ideas, and theories,
Only Truth can bring us peace.
A Truth we can’t share,
But enlightening all our thoughts and words.
This is the Judgment,
Alone and in peace…
Am I ready to die?
Am I really breezing by?
We have no time to think,
It’s here and now, the answer,
Alone and in silence.

ML (2022)

Souffle de Feu

En un sourire de feu,
Réanimer les mythes des anciens Dieux.
En colère, un peu fous,
Ils animent les guerres et les jeux.
Une bonne blague que l’Histoire,
Sanglante et tragique de notre espèce qui,
Non contente de mourir,
Se plait à tuer et à souffrir…

En un rire furieux,
Faire trembler les empires.
Mettre à nu les Rois et les vampires,
Que ne reste que l’emprise
D’une toile de Matière
En laquelle s’incarne l’Esprit.
Le Réel n’impose pas le conflit,
Fruit pourri de nos lacunes et de nos ennuis.

En un souffle joyeux,
Expirer l’invisible, le forger,
Lancer aux quatre vents des étincelles de victoire.
L’élan éternel de l’immobile immanent,
Le vent subtil de l’indicible aimant.
En quelques mots,
Evoquer le divin, le réveiller, le révéler.
Formuler l’écho,
Qui sauve du vain, et propose l’unité.

ML (2022)

Essence

You are,
There is nothing to prove.
You are,
That’s all there is to lose.
You don’t even need to move,
Just listen to the groove of Life:
Its joys and its pains,
Its mystery, that’s never vain.
If you feel empty,
Take time to pray and think.
You have it all,
Just hidden behind all your theories,
Your dogma, your uses,
The hypnosis of daily life,
Daily lies you don’t even believe in.
Feel and explore the deep emptiness of Being,
So full of lights and wonders.
Feel the immanent presence,
This Sun burning all the words
To leave just an experience:
Love as an essence…

ML (2022)

Ethique pour les Nuls

Sans justice, il y aura toujours des vengeances…
Sans justesse se propagent les injustices.
Sans éthique, les sociétés se délitent.
Il nous faut une éthique simple pour notre espèce simplette,
Notre espèce abrutie par sa raison,
Dont l’arrogance n’a d’égal que son ignorance des choses de l’Univers,
de la Terre.

Une éthique simple doit naître du constat de notre potentielle extinction.
Extinction garantie si nous persévérons dans la guerre de tous contre tous,
Animée par les compétitions, l’avarice, la jalousie, les guerres et la folie.

Une éthique simple impose l’équité,
Elle ne s’accommode pas de milliardaires.
Une éthique simple se veut permettre à la vie de perdurer.
Coopération et sobriété sont des valeurs plus efficaces
Que compétition et surconsommation pour laisser un futur à l’espèce.

Une éthique simple intègre que nous sommes tous frères et sœurs,
Sur les plans biologiques, éthiques, et spirituels,
Perdus sur les flancs du même petit caillou jalonné de verdure,
Qui vogue dans l’immensité d’un Univers infini.

Une éthique simple nous rend notre mesure de grain de sable,
Ridicule et insignifiant.
Mais grain de sable émanant du divin,
Fait de la même matière que les étoiles, la terre et la mer.
Nous sommes animés par le même Souffle transcendant.

Une éthique simple connaît l’étendue de nos différences.
La tolérance implique une exigence de remise en question continue.
Au-delà des formes, nous devons accepter nos faiblesses, nos lacunes,
Et les finitudes de nos corps physiques.
Soyons indulgents avec nous-mêmes, si nous souhaitons la paix avec autrui.

Aussi, une éthique simple met-elle en lumière l’évidence du pardon.
Pardon que l’on s’accorde et qui offre de pardonner à autrui.
On a le temps, un instant ou l’éternité, c’est presque pareil.
Une éthique simple nous dit de nous aimer,
C’est si simple…
Qu’avons-nous tant attendu ?

ML (2022)