The River

Each drop of water
Thinking it finally reached the Sea,
Just lost it…

My life is on the banks of the river.
I was born in the mountain
And my stream grows after winter.
My river is burgeoning
And I can just follow the flow.

Let’s not stick to the shores,
The current is much stronger than us.
Let’s not drown and despair,
The water is much kinder than us.
Sometimes at a crossing,
One life to choose.
Some time to think,
The eternity to experience.
Connected with our souls,
We embrace the movement.
You may fight, you may shout,
But the river keeps flowing…
Go with it.
The choice is in the how, not in the if…
Sometimes slow, sometimes fast,
The river knows the rhythm.
Just learn how to swim.

We are all aiming for the great Sea,
The one we’ll never reach,
As it’s already encompassing the river.
You are the Sea.
Let your drop dance in the big flow,
Let your life embrace the know-how.

Each drop of water,
Experiencing love for the river,
Is home,
In the rocks and in the mud,
With the fish and with the Sun,
Home!

ML (2021)

La Voie des Fous

Les yeux teintés d’éternité,
Je transperce l’éphémère.
Illusion du temps,
La légèreté du corps,
La fureur des vents,
L’envers du décors.
Esprit incarné en la Matière,
Je ne suis pas fait de chair.
Trop de mes frères et sœurs
Pataugent dans l’ignorance et la rancœur.
La connaissance amène la paix
Et porte témoignage de l’Amour.
La renaissance à portée du voyant
Transmute le corps en âme.
L’instant se mêle à l’éternel,
La Mort s’efface, le vide donne ses ailes…
La plénitude de l’Un,
Entre Rien et Tout,
La voix du destin,
Des sages, des Anciens et des fous !

ML (2021)

Together

The flow of the Universe
Rushing through our veins,
The Unknown as evidence,
We unfold the Story by essence.
The certainty of experience
Is overwhelming our senses.
The blessing of the silence
Is filling our words with gold:
The treasure from our souls,
The language before the Verb.
The study of our weaknesses
Shows a fragility made of steel.
We aim for wholeness
In a world torn to pieces.
Gathering the words in a stream,
Drinking the water of dreams
In a cup of steam,
We build together new realms.

ML (2021)

Odyssée Evolutive

Engagés dans l’Odyssée,
Traversant les Eons,
Notre espèce est vouée
A transcender l’extinction.
Enfants de l’infini,
Nous pataugeons dans la matière.
Enfants de l’oubli,
Nous réveillons nos mémoires.
Rien à attendre, tout à vivre,
Créer de nouvelles histoires, de nouveaux rites.
Tout à comprendre, rien à croire,
Pour transmuter l’essence de nos cœurs d’étoile.

Mêler le respect sacré de la Vie
A l’étude acérée de nos Natures.
Mêler l’imagination exploratrice
A la dialectique analytique.
Rien n’est jamais comme avant,
Le renouveau est constant.
Sous les apparences du même,
Se dévoile l’unique de chaque instant.
Engagés dans l’Odyssée
Par-delà l’illusion,
Notre espèce est vouée
A poursuivre l’évolution.
L’inconscience reléguée à un passé délétère,
Nos consciences embrassent la Source première.

ML (2021)

Un Jour nous Partirons

Un jour nous partirons
Au loin des folies, des peurs et des rancœurs.
Nous bâtirons un pont
Entre les rives de l’inconnu et du bonheur.

Fini les dogmes et les leçons
Qui rendent aigri et au mieux con !
Vive le vécu et les chansons
Qui protègent de l’aliénation !

L’ignorance engendre la peur,
La peur nourrit l’ignorance.
L’Amour nous apprend la chaleur
De l’Esprit, sa Joie et sa danse !

Travailler, consommer, juger,
La belle Trinité…
Rire, aimer, trinquer,
Voici mon chemin de Vérité !

Alors, pourquoi remettre le voyage à demain ?
C’est maintenant qu’on chante le refrain !

Un jour nous partirons
Au loin des folies, des peurs et des rancœurs.
Nous bâtirons un pont
Entre les rives de l’inconnu et du bonheur.

Partons dès maintenant
Au-delà des murs du Temps,
Embrassons le vent et l’instant
Pour nous libérer du Néant.

Nous irons dans des pays lointains,
Heureux, même de mauvaise humeur…
Nous aurons toujours faim
De jeux, de rires et de chaleur…

Le temps d’un songe,
Nous briserons les horloges.
Le temps d’un rire,
Nous boirons les souvenirs.

Nous effacerons de l’horizon
Les asiles et les prisons.
Nous moquerons les leçons qui rangent,
Qui jugent et qui rongent !

Un jour nous partirons
Au loin des folies, des peurs et des rancœurs.
Nous bâtirons un pont
Entre les rives de l’inconnu et du bonheur.

ML (2021)

Arbre de Vie

L’Arbre de Vie au tronc lancé vers les cieux,
Mêle le visible et l’invisible en ses creux.
Miracle transformant l’air en matière,
Par ses feuilles il s’abreuve de Lumière.
En son sein circule l’humus des siècles,
Le mycélium propage sa sagesse.
Il est père et fils de l’éternelle forêt,
Qui danse au rythme d’une musique sacrée.
Ses graines germent par l’eau, l’air, et par le feu,
Suggérant l’infini en nos aires de Je.
Racines millénaires de l’Homme éveillé,
Portent l’Histoire trop longtemps oubliée :
Celle du futur de la commune Odyssée
Où résonne l’écho d’un Cosmos accordé.

ML (2020)

Au Cœur

Quelle attente ? Quel but ?
Le chemin est la lutte.
Introspection vitale
Pour recueillir l’essence
De nos cœurs d’étoile.
Enfants de l’infini,
Nous pataugeons dans la matière.
Enfants de l’oubli,
Nous réveillons nos mémoires.
Entre recherche et création,
Retrouver la vision des Anciens,
Pour développer l’expression des futurs.
Engagés dans l’Odyssée
Traversant les Eons,
Notre espèce est vouée
A transcender l’extinction.
Conscience des limites physiques,
Inconscience de l’infini des possibles.
Science au cœur de nos déséquilibres
Détient la clé d’un retour à l’harmonie.
Mêler le respect sacré de la vie
A l’étude acérée de nos Natures.
Mêler l’imagination exploratrice
A la dialectique analytique.
Rien n’est jamais comme avant,
Le renouveau est constant.
Sous les apparences du même,
Dévoiler l’unique de chaque instant.
Le défi de la Vie posé à nos sens,
Questionnement infini de nos errances.
Qui sommes-nous ? Que faire pour délier le Jeu ?
De quel Néant provenons-nous ?
La réponse est là, à peine au-delà de l’illusion.
Au cœur de nos amours, l’Esprit en action
Eclaire chaque atome par sa présence
Et transforme sapiens en son essence.

ML (2020)

Enough

Some say enough
Is just a little more.
But we’ve got enough
Of your too much!
Enough children plodding
For our stupid phones,
Enough children sewing
For our silly clothes,
Enough plastic and chemicals
In our seas, our lands, and our kids.
We’ve got enough!
What will we do?
Nothing. We are, all is here,
Life, love and evolution.
We will not exchange your blood money
For our billion-years-old memory.
Some are dead already,
Deaf to our collective destiny.
One who remembers can’t kill,
One who forgets can’t exist.
We are One or None,
Living Free or in Fear.
We are healing with Love
Or getting sicker for more…
Listen to who you are
And choose life…or the void!

ML (2020)

Welcome to the Party

We need no more hope and fear,
But love and determination.
The future remains unclear,
Time to put our souls in the balance…
You may think I’m a fool,
But what a party in my soul!
There is sun and wind,
The universe whirling!
Joy is the center,
Spreading its lights
Over daily shadows.
Listen to my smile,
I can’t tell It better…
It’s all in your mind,
The chains and the doors.
Beyond good and evil,
The story we tell now
Is awaiting us in the future.
Next to the despair of nothingness
Resides the blessing of wholeness,
Beyond you and me,
One can find It:
The It of jazz, life, and poetry,
The Mystery that makes you be:
Welcome to the party!

ML (2020)

Mélodie de la Vie

C’est la mélodie de la Vie
Que traverse l’Esprit.
La douce mélancolie
Du temps qui s’enfuit.

Je pense à l’enfant,
Que j’étais, que je suis.
Enfant de l’univers
En route vers l’Unfini.

Je pense à l’Homme en devenir,
Lancé en la Vie par l’Amour.
Il aperçoit l’avenir
Déferler d’un passé à rebours

Je pense à l’Ancêtre du futur
Et aux enfants trépassés,
A l’Homme, sa démesure,
A son génie et sa beauté.

Je pense à l’évolution,
A la spirale des révolutions.
Le cœur sous tension,
Je tends à l’élévation.

Pensé par l’Origine,
Je déploie ma question,
Sans un mot, d’un sourire,
Et l’Univers me répond.

ML (2020)