Les Ruelles de Secours

Toujours faire face à l’abîme,
Même au cœur des bonheurs les plus parfaits.
Se refuser au vain mime
Pour ciseler le diamant de l’altérité.
Vertige phénoménal de l’existence
Et c’est pourtant l’ennui qui transpire de l’époque.
La frénésie du toujours plus, plus haut, plus loin ;
Plus vite dans le labyrinthe.
Les murs s’écroulent et le chemin s’efface,
Bientôt ne restent que les impasses.
Les ruelles de secours
Ne s’ouvrent qu’aux âmes depuis toujours.
Par la rage, l’Amour, ou par la Grâce.
Transpercer les illusions et faire face.
Face à la mort, à l’absurde, au tragique de l’existence.
Accueillir chaque moment de bonheur volé,
Comme le don subtil de l’éternité.
Pénétrer la matière au plus profond
Pour se libérer de cette prison.
Tisser le fil entre maintenant et toujours,
Entre le Néant et l’Amour,
Entre l’abîme et les sentiers de secours.

ML (2019)

Publicités

Rat Race

Now, you think the strongest should win,
As you pursue your rat race at the cost of all life.
I see you forget about the future,
You fear death and try to escape.
One childish dream following the other,
From bunkers in New Zealand to cryopreservation,
From transhumanism to futile statues,
You want eternal life, even in a rathole,
Surviving a disaster you wrote.
But you’ll die, I tell you,
And you know that I’m not scared.
I’ve got no clone, no bunker, and no shares,
But I’ve got the keys to a kingdom of peace:
Internal peace, eternal peace.
You see, I’m a friend of death,
A lover of love, I’m alive.
Look at your wealth and think of death,
Look what greed has done and think of death,
Look at your shares and think of death,
I’ll let you win the race!

ML (2019)

L’Antidote

Vivre ivre de beauté,
Vivre libre au sein du manifesté.
Transmuter les ombres en lumières,
Catalyser les ondes de matière.
Vivre épris de bonté,
Vivre à l’abri des poisons de l’âme.
Forger son armure de Vie,
Perméable à l’infini,
Mais qui résiste aux démons de l’envie.

La fin est au coin de la rue.
Comment ne l’a-t-on pas plus vite aperçue et combattue ?
L’avons-nous seulement souhaité ?
Pourquoi se complaire dans la médiocrité,
La division et la vanité ?
Pourquoi tant d’esprits résignés ?
Survie de l’espèce, ironie amère…
Abandonnés à nous-même,
A notre bêtise et à notre génie,
A l’amour et à la démesure…
Sur le fil se joue notre futur.
Parfois je le vois qui court,
D’autres jours je ne vois que la nuit.
En tout je vois l’Amour originel :
Le seul antidote à tous les poisons,
Le seul remède à la destruction.

ML (2019)

Clameur des Temps

La clameur des temps profonds
Retentit à l’aube de nos horizons.
L’Atlantide en présage funeste,
Cycles, spirales, ou extinction.
Qu’avons-nous appris de nos leçons ?
Qu’avons-nous vécu sans raison ?

La clameur des temps présents
Fait fondre la foudre sur nos pensées de béton.
Le futur se déchire en deçà de nos yeux fatigués,
La vacuité des empires défigure les étés.
Démons de la folie, poison des passions
Et des mirages qui enchaînent.

La clameur des temps futurs
Engourdit nos sens de l’instant et de la perspective.
Il faut vivre aujourd’hui pour penser demain.
Penser le long terme pour vivre l’harmonie du moment.
Aimer la Vie pour laisser une chance à la survie,
Sinon la chute se promet d’être prompte et furieuse.

La clameur des temps résonne de colères profondes,
L’injustice et l’immonde ont semé les graines du chaos.
Et pourtant, au cœur du désordre,
L’ordre se tisse en la matière.
Quelle couleur donner au chaos, à la transition ?
La paix nous semble parfois hors de portée,
Mais elle est la clé de nos entièretés.

ML (2019)

Femme Dévoilée

Chère femme,
Que tu es libre en nos contrées!
Libre d’être moins payée,
Digne d’être convoitée comme un objet.
Ton image rayonne,
Tes charmes subtils égayent nos odes aux yaourts,
Aux parfums, aux voitures, et autres beautés essentielles.
On te libère, pour ne plus refréner nos pulsions,
On se moque bien de t’écouter, car nous te connaissons.
Tu es libre de t’accoupler,
Mais pas n’importe comment!
T’es-tu assurée de notre consentement?
L’enfant est toujours le fruit de tes errements.
L’homme, la victime de tes envoûtements.
Pour un peu, nous devrions te voiler,
Pour t’empêcher d’ainsi nous tenter.
Mais c’est encore ta faute si tu portes le voile,
Qu’elle qu’en soit la raison.
Nous savons pour toi où se trouve la juste oppression.
Fi de ta famille et de tes racines insolentes,
Nous te voulons libre de te vêtir tel qu’il sied.
Toi, ignorante,
Ne saurait seule desceller les mailles de ta liberté.
Laisse nos mains d’orfèvres
Décider comment vêtir ton indépendance.
Nous sommes prêts à te payer moins pour le même travail,
Mais à condition que tu n’y viennes pas parader
Parée des ors de ta soumission.
D’un extrême à l’autre, notre bêtise est maladive
Lorsque la force tient lieu d’argument,
Que la raison se voile derrière nos peurs,
Que l’on juge au lieu de penser,
Et que l’on se divise au lieu de converger…
Je t’aime, femme éternelle,
Vêtue de tes rêves et de ta raison,
Nue de nos mâles obsessions.
J’aime le féminin en nous,
Le masculin en vous,
L’harmonie dévoilée par-delà les apparences
A l’âme en quête de la céleste science…

ML (2019)

Wedding

Love from the first sight,
Or the consistence of a long path?
Would you like your wedding to be arranged,
Or do you fancy choosing your partner?
Whatever the way,
It’s up to you to feed your relationship,
To reveal the alchemy of your companionship.
Love is a mystery!
It has no word when made real
And is often a synonym of confusion when it’s used.
Love can make you blind or wise.
What about marriage?
Will you be slaves or maybe masters of your relation?
Will you choose cooperation or competition?
If you think your life’s going to be over after such celebration,
Why even start thinking about it?
If you feel you want to shout your love to the world,
Claim what you imagine: each moment of your future together,
Working every day to make it better,
Then go for it!
Loneliness is better in good company.
You’ll always remain alone, and maybe free…
There is so much one can never share completely.
Let your souls talk and learn how to listen,
For you will face unexpected storms and clouds:
Find ways to let them go without harm,
Making your couple stronger.
You don’t belong to each other.
Love is not to take but to offer,
Not to limit but to inspire.
You don’t need the other,
Symbiosis is not an addiction.
From voluptuous sex to dirty socks.
From the soft beauty of simple moments
To the exponential intensity of feelings,
A couple’s life is full of mesmerizing contrasts.
Take time to observe your lover as a stranger.
Fall in love again and again with this great soul you chose for a partner,
A friend and a lover.
Someone you can live naked with,
Body and soul.
Someone you love,
Someone you love loving,
Never forget you remain alone,
You need peace within to share peace without.
Your Joy depends on you.
Don’t put the weight of your inner struggles on the other’s shoulder.
No one can carry your life but you.
Give your Love
And you may receive its Grace.
Don’t restrict its source within human realms.
Love is bigger than us!
Be humble in the face of it.
Work on it so your love may last and grow.
Wedding is a ritual and a construction,
Carefully choose your rites and materials.
Wedding is an alliance, a birth, a journey,
A couple unfolding its own alchemy.
Take care of your future,
Savor this great adventure.

ML(2019)

Feu Intérieur

Qu’est-ce qu’on attend pour vivre le feu,
Pour allumer notre part éternelle ?
Allons brûler les peurs et les envies !
Un grand feu de Joie pour la survie,
Merci.
Merci pour chaque caresse du soleil,
La douceur du vent parfumé
Et la fraîcheur des pluies enchantées.
Comment, vous ne voyez plus les fées ?
Aveugles au point d’ignorer l’invisible,
Aigri au point de me trouver risible.
Qu’est-ce qu’on attend pour vivre mieux ?
En paix, dans le tumulte des éruptions de la conscience,
En paix avec la mort et la fin potentielle de l’espèce ?
Le puzzle est trop grand pour la raison,
Chaque fois qu’une construction résonne avec les profondeurs,
Le puzzle s’étend en toutes ses dimensions.
La base devient plus fluide et solide pour l’exploration.
Bientôt ne demeure que la question,
Flamboyante et insaisissable des origines et des destins,
Du sens de l’infime et des lendemains.
Le puzzle est trop grand pour la raison,
Mais le Maître des Je nous a doté de sa vision
Pour résoudre ses Mystères.
Enfoui au cœur de nos oublis,
Sous les décombres de l’ennui, du cynisme, et de l’ego séparé,
Crépite le feu de l’émerveillement conscient,
L’Amour du vivant :
L’étincelle de toute vie,
Qui enflamme les âmes et les esprits
Pour brûler l’éphémère et les démons intermédiaires.

ML (2019)